Vin


bar a vin bordeaux

Vous est-il déjà arrivé de venir à La Parcelle, déguster une bonne quille, passer un bon moment entre amis, lorsque soudain, l’un des serveurs vous interpelle sur le cépage de votre divin breuvage ? « Alors, vous en pensez quoi de celui-ci ? Vous ne devinerez jamais le cépage ! »

Alors là, effectivement, je ne devinerai jamais le cépage… D’abord, c’est quoi un cépage ?
Pour parfaire vos connaissances viticoles, et pouvoir briller en société, votre bar a vin Bordeaux vous dit tout !

Le cépage : au cœur de la personnalité du vin

Un cépage, c’est une variété de plant de vigne. Cette variété, qui se distingue par ses propriétés biologiques, ses besoins climatiques, son aspect ou encore la teneur de ses grappes, va exprimer des différences, qui vont notamment impacter le goût du vin et ses qualités intrinsèques. Il est donc possible de reconnaître le cépage d’un vin selon son acidité en bouche, son astringence et les arômes qui se révèlent à la dégustation.

On dénombre à ce jour une centaine de cépages, certains naturels, d’autres issus de croisements hybrides. Parmi les plus connus, on peut notamment citer le Cabernet-Sauvignon, le Carignan, le Chardonnay, le Grenache, le Merlot, le Muscat, le Pinot noir, la Syrah ou encore le Riesling.

Afin qu’il s’exprime de la meilleure des façons, chaque cépage requiert un climat et un terrain spécifique, qui lui seront propices. Aussi, inutile d’essayer de faire pousser de la Syrah au fin fond de sa Bretagne natale. Quoique, avec le réchauffement climatique, on n’est à l’abri de rien…

Et on lui répond quoi au serveur de notre bar a vin Bordeaux ?

La voilà la véritable question de cet article : que répondre à ce serveur de notre bar à vin préféré qui vous titille sur vos connaissances en matière de vin ? Plusieurs options s’offrent à vous :

1/
La jouer pro, tout en esquivant la question : « Effectivement, il a des arômes assez complexes. C’est une jolie découverte, en tout cas ! »

2/
Assumer son ignorance, tout en finesse : « Difficile à dire ! C’est peut-être à cause du coca que tu as accepté de me servir tout à l’heure… »

3/
Sauter sur l’occasion pour reprendre un verre : « Tu as raison, pas facile celui-là ! Tiens, ressers-moi, je crois qu’il me faut une petite lichette de plus pour deviner… »

Allez, on vous fait confiance sur la réponse la plus
adaptée ! 😊